Évolution des tournois de poker en ligne : la lettre ouverte de Rob Yong

Évolution des tournois de poker en ligne : la lettre ouverte de Rob Yong

L’heure est venue de prendre position contre certaines pratiques adoptées par les opérateurs de poker en ligne pour gonfler artificiellement leurs dotations, assurer leurs arrières en terme de garanties et générer davantage de rake pour augmentant les dépenses de chaque joueur et non en attirant de nouveaux joueurs. C’est une stratégie court-termiste, paresseuse, cupide et néfaste pour la croissance du poker. En voici quelques exemples :

  • augmenter le nombre de jours 1 ou de phases d’un même tournoi ;
  • multiplier les possibilité de re-entry ;
  • allonger les temps de décision ;
  • autoriser les enregistrements tardifs avec un capital pouvant descendre jusqu’à cinq blindes ;

Les joueurs récréatifs en souffrent, et les pros en souffriront donc aussi :

  • les joueurs récréatifs perdent leur argent plus vite ;
  • les durées des tournois sont allongées artificiellement ;
  • les tournois finissent artificiellement plus tard.

La totalité des opérateurs procèdent ainsi, et pourquoi ne le feraient-ils pas ? Ils ne résistent pas à la pression du court terme et veulent réaliser des profits de la façon la plus simple et rapide possible. Et puis il y a évidemment une forme de paresse.

Si cette tendance se poursuit, le pool se réduira drastiquement et de moins en moins de nouveaux joueurs le rejoindront. Que peut-on faire pour infléchir cette trajectoire ? Dans la mesure où les rooms ne raisonnent que sur le court terme, il faut avoir un impact sur leurs résultats à court terme. Nous pourrions par exemple y réfléchir à deux fois avant de nous inscrire à un tournoi qui :

  • repose sur plus de deux jours 1 ;
  • autorise davantage qu’un unique re-entry ;
  • autorise les enregistrements tardifs avec moins de 30BB.

Je peux faire ma part en tant que partenaire de partypoker, et essayer de les convaincre d’abandonner ces formats. Néanmoins je peux comprendre leur éventuelle réticence : leurs concurrents pourraient eux continuer d’avoir recours à ces outils pour mettre en avant de plus grosses dotations, et ainsi attirer leur clientèle.

Latest posts